Ma pile à lire #1

15 nov. 2017

Bonjour! 

Aujourd'hui j'ai eu envie de partager avec vous ma PAL (Pile à lire) qui grandit au fur et à mesure des jours et de mes virées chez le libraire. Mon second fils étant né il y a tout juste quinze jours, mes lectures sont un peu au ralenti le temps de trouver un nouveau rythme à quatre! Je ne vais donc pas parler de la PAL dans ma liseuse car sinon l'article risque d'être assez long. Pour vous donner une idée il y a : Olivier Norek, Karine Gièbel, encore et toujours du Maxime Chattam (♥) et du Lisa Garder. 
Je vais donc me concentrer sur les petits nouveaux en format papier! 


- 13 à table! :

Ce recueil de nouvelles commence à être connu mais je le présente quand même : depuis 2014 et avec les éditions Pocket, plusieurs auteurs se réunissent afin d'écrire chacun une nouvelle. Cette année ce sont 13 nouvelles célébrant l'amitié que nous pouvons découvrir. Et parmi les participants, je retrouve deux auteurs que j'affectionne particulièrement : Maxime Chattam et Karine Gièbel! Le livre coûte 5€ et permet de distribuer 4 repas par les restaurants du coeur. Une bonne action qui permet de découvrir de petites histoires : j'adhère!


- L'appel du néant - Maxime Chattam :

"Ludivine Vancker et ses collègues de la section de recherches de Paris enquêtent sur un tueur insaisissable dont les traces ne permettent pas son identification. Lorsque les services secrets français décident de participer à la résolution de l’affaire, les mots tueur en série et terrorisme sont associés." 

Ce thriller fait parti de la série mettant en scène Ludivine Vancker avec les deux premiers tomes : "La conjuration primitive" et "La patience du diable". Si vous ne les avez jamais lu, foncez. C'est sombre, bien ficelé et surtout, "La fin de la conjuration" primitive m'a laissé bouche bée! Un vrai régal. J'ai hâte de découvrir ce nouveau tome et de plonger dans des entrailles bien sombres.


- Le pacte d'Emma - Nine Gorman :

"Emma, 21 ans est atteinte du syndrome de Beckyngton, une maladie neurodégénérative. Elle est pourtant bien décidée à profiter des dernières années de sa vie, alors elle se rend à New York où elle trouve un poste auprès du directeur d'un groupe prestigieux : Anderson Corp. Cette rencontre bouleverse sa vie, mais Emma ne sait pas si elle peut faire totalement confiance à cet homme."

J'ai découvert cette histoire en flânant sur Wattpad. A la base l'histoire s'appelle "Le pacte sanguinaire" et je l'avais lu au fur et à mesure. Lorsque j'ai su que Nine sortait son histoire en format papier et était éditée, j'ai été l'acheter afin de pouvoir la soutenir à mon niveau dans cet énorme projet. C'est une personne que je suis depuis des années sur les réseaux sociaux et de voir qu'elle a réussi à se faire une jolie place dans le monde de l'écriture me fait plaisir pour elle.
Pour une fois, je me laisse porter par une histoire de vampires et je l'ai appréciée! Je compte le lire afin de découvrir les petits changements apportés et suivre une nouvelle fois les aventures d'Emma.


- Oncle Picsou - Hors série 70 ans :

Pour fêter ses 70 ans, Super Picsou Géant sort un "collect'or" pour connaître l'oncle Picsou de A à Z. Sorti le 30/10, cet hors série se présente sous forme d'encyclopédie pour découvrir ou redécouvrir ce canard si célèbre et radin économe!
Un bon moyen de retomber en enfance en parcourant ces 400 pages (et 3 posters géants pour les plus gros addicts).


- Astérix et la Transitalique :

"Accusé devant le sénat de passer sa vie aux orgies, Lactus Bifidus, responsable des voies romaines, réfute. Pour prouver le bon état du réseau routier, il propose d'organiser la Transitalique, une course de chars qui traverse l’Italie, des Alpes au Vésuve, à laquelle pourront participer tous les peuples du monde connu. S'affronteront ainsi des concurrents venant tant des peuples italiques (Romains, Ligures, Étrusques, …) que d'autres (Bretons, Lusitaniens, Goths, Spartiates, Gaulois, …). Apprenant cela, Jules César le félicite et lui ordonne secrètement de faire en sorte que ce soit un Romain qui gagne, puisqu'en dépend le prestige de Rome et de l'unité des peuples de la péninsule italique, qu'il a bien du mal à gérer." 

Cette nouvelle aventure d'Astérix est Obélix est sortie début octobre. Je ne l'aurai pas acheté de moi même car je trouve que les anciens albums restent les meilleurs. Ma maman, en grande fana, l'a acheté le jour de sa sortie et me l'a prêté pour que je puisse le lire! Je n'en attend rien de particulier donc je devrai passer un bon moment.


En bref, du thriller bien sombre, du vampire et de la BD!
Un bon mélange pour ne pas m'ennuyer pendant un petit moment :) ! 

L'échange de cartes postales

10 nov. 2017

Une carte de Menton que j'ai envoyée - Illus de Roger Broders

J'ai toujours aimé écrire et correspondre. Gamine, j'ai eu les traditionnels correspondants pendant mes cours d'allemand et par la suite j'ai toujours entretenu des relations écrites. Malheureusement internet a pris le dessus et je ne me passe plus de Twitter ou Whatsapp pour prendre des nouvelles d'amis éloignés... Et mes plus beaux stylos ne servent qu'à écrire dans mon agenda.
J'adore aussi recevoir les cartes postales des copines ou de ma famille lors des vacances : le choix de la carte, le fait de prendre le temps d'écrire et avoir une surprise à la réception. C'est justement ce petit plaisir là que je recherche dans le Postcrossing

Il y a environ un mois, je me suis donc lancée. A force de regarder le site, de parcourir des blogs en parlant, j'ai sauté le pas et j'ai créé mon profil! J'aime les trucs qui prennent du temps, m'appliquer à écrire et les cartes postales : aucune raison pour que le Postcrossing ne me plaise pas. 

Le principe? Il est tout simple : échanger des cartes entre inconnus dans le monde entier! 


Avant de se lancer, il faut savoir que le site est uniquement en anglais et qu'il faut maîtriser un minimum la langue pour pouvoir se faire comprendre. Une fois votre compte créé, il est temps de se lancer dans l'écriture de votre profil!
Le mien est assez court : c'est difficile de se décrire (et surtout en espérant écrire dans un anglais à peu près correct et non en yaourt). La plupart des "postcrossers" décrivent le genre de cartes qu'ils veulent recevoir. Il y a les mignons qui n'ont pas spécialement de préférences et d'autres qui souhaitent par exemple agrandir une collection : je suis tombé sur une personne qui souhaitait soit une vue de ma ville, soit un singe!
Ce que je trouve dommage, c'est que pas mal de personnes ne veulent pas recevoir de carte faite main... Du coup je n'ai pas précisé ce que je souhaitait : je préfère laisser mon correspondant trouver une carte qui lui plaît ou qui s'accorde avec mes goûts. 

Votre profil est maintenant rempli, vous êtes donc prêts pour envoyer vos premières cartes! Il faut d'abord en envoyer avant de pouvoir en recevoir, ce que je trouve légitime. Au début, vous avez le droit de demander 5 adresses à la fois. Personnellement, j'ai voulu commencer en douceur afin de consacrer du temps à chaque carte : j'en ai donc envoyé une après l'autre : la première pour l'Allemagne et la seconde pour la Russie!
Lundi, j'ai eu la surprise de recevoir ma première carte. Elle vient d'Emily qui vit dans le Minnesota. Sa carte est très sympa : elle est sobre et pour une addict du café comme moi, c'est un clin d'oeil plutôt sympa! 


J'ai reçu ma seconde carte hier et elle vient d'Allemagne, près de Dresden.

Lorsque vous écrivez une carte, il faut penser à noter l'ID que le site vous donne lorsque vous obtenez l'adresse et le nom de la personne. Une fois la carte reçue, le destinataire n'a plus qu'à l'enregistrer comme reçue à l'aide de ce numéro unique (par exemple ici c'était le US-4957708). 

Au delà de l'échange de cartes postales, le site fait aussi des statistiques. Comme je débute ce n'est pas fou, mais on peut voir le temps de trajet en jours et les kilomètres parcourus! De plus, il est possible de scanner les cartes postales envoyées et reçues. Par la suite, on peut parcourir le site et regarder les cartes de tout le monde et en mettre en favori! 


Je dois retourner acheter de nouvelles cartes postales de ma ville et des alentours mais surtout des timbres! Car c'est un passe temps qui peut rapidement coûter une petite fortune... C'est pour cela que j'envoie une carte après l'autre histoire de prendre mon temps et surtout de ne pas dépenser à tout va. 

Alors, le Postcrossing vous tente? 

Le cycle de Tschaï

5 sept. 2017

Résumé :

"Un signal de détresse, intercepté par le vaisseau spatial Explorateur IV, provient de la lointaine planète Tschaï. Adam Reith, chargé d'examiner de plus près la provenance des radiations, est attaqué tandis que son astronef est détruit. Capturé par les Hommes-Emblèmes, Adam est traité comme un esclave. Il apprend que, sur Tschaï, vivent des êtres étranges, résultat du croisement d'hommes et d'entités extra terrestres : les Chasch, les Wankh, les Dirdir et les mystérieux Pnume."

Mon avis : 

Cette pépite a été écrite par Jack Vance en 1971 pour la version française.

Avant de me lancer dans la lecture, j'ai voulu en savoir plus sur cet auteur américain de SF que je ne connaissais pas. Et au final, il maîtrise plutôt très bien son style au vue des récompenses obtenue et des nombreux livres écrits!

Mon conjoint m'aura toujours parlé de cette série de bouquins qu'il a lu il y a des années, sur les conseils de son frère. J'avoue que de premier abord, le résumé ne m'a pas donné envie. Je suis restée bloquée sur le côté "exploration spatiale" alors qu'il n'en est rien : cela va seulement lancer l'histoire et précipiter Adam Reith dans toutes sortes d'aventures!

Nous sommes très vite projeté sur cette planète Tschaï et découvrons les différentes "races" peuplant cet endroit. Le héro va se lier d'amitié avec deux personnages que tout oppose mais une amitié va très vite s'installer malgré les différentes croyances et coutumes qui les sépare. Je crois que ce sont le peuple des Dirdir qui m'ont le plus marqués ainsi que celui des Pnume.
Ces livres sont une très belle surprise et une jolie découverte. Je crois que j'aurai aimé savoir la suite des aventures d'Adam une fois son but principal atteint.

Si vous avez envie d'imaginer ce que la vie serai sur une autre planète et de découvrir des us et coutumes différentes, je vous conseil de lire ces livres. De plus, ils sont très courts et j'ai du me freiner plusieurs fois pour pouvoir en profiter comme il faut.
Le cycle de Tschaï a été adapté en bande dessinée et j'aimerai bien réussir à les trouver, histoire de pouvoir comparer les peuples avec l'image que j'en ai en tête! 

La servante écarlate

25 août 2017

Résumé :

"Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté."



Mon avis : 

Tout a commencé lorsque Julie m'a parlé d'une nouvelle série pouvant me plaire : The handmaid's tale. Lorsqu'en me renseignant j'ai découvert qu'à la base c'était un livre écrit en 1985, j'ai décidée de le commander chez mon libraire avant de commencer à découvrir l'histoire devant ma télévision. Voilà comment la servante écarlate a fini entre mes mains.

Cette dystopie d'environ 500 pages se lit trop rapidement à mon goût. Au début, l'histoire est assez dérangeante : nous découvrons la république de Gilead à travers les yeux de la narratrice : Defred. Jamais nous n'apprendrons son prénom; elle appartient à son Commandant, son identité a totalement disparu au profit de son bas ventre et de sa fécondité.

Les phrases sont courtes, faciles à lire mais pleines de violences. Defred doit accomplir son devoir chaque mois, coincée entre le Commandant et son Épouse. Car à cette époque, les femmes sont presque toutes stériles (jamais la stérilité des hommes ne sera mise en cause) et si par bonheur un Commandant arrive à mettre sa Servante enceinte, les actes d'échographies et de dépistages sont formellement interdit. On apprend aussi que, bien souvent, ce sont les médecins qui proposent aux Servantes de leur faire un enfant car elles ont un temps limités dans chaque famille avant de donner la vie...
De petits flash-back nous ramène au cours de la lecture dans la vie d'avant. Et c'est là que c'est glaçant : ce nouveau pouvoir s'est mis en place lentement, sournoisement et personne n'a rien vu venir. Lorsque ce fût le cas, il était déjà bien trop tard. Si Defred survit à cet enfer quotidien, c'est parce qu'elle se raccroche à ses souvenirs.

Au final, je reste un peu sur ma fin car je m'attendais à plus d'action lorsque Defred rejoint ce fameux réseau secret. Elle est résignée mais au final, qui ne le serai pas à sa place?! Je suis frustrée de ne pas savoir ce qu'il lui ai arrivé par la suite mais mon imagination travaille là dessus!
Cependant, c'est un livre à lire et que je vous conseille : il nous rappelle que la liberté est précieuse et que tout peut basculer rapidement.